Le seuil des 150m2 de surface

Le seuil des 150m2 de surface

Le seuil des 150m2 de surface
Projet d’extension en mission partielle, travaux exécutés

Le fameux. Comment l’interpréter? Il est principalement à prendre en compte dans le cadre d’une construction ou d’une extension.

Si votre habitation dépasse les 150m2 de surface habitable, toute tentative d’agrandissement se traduira par le recours obligatoire à un architecte. Pour concevoir et réaliser votre projet, vous devrez vous référer à son expertise.

Si la surface de l’extension que vous souhaitez réaliser additionnée à la surface habitable de votre propriété dépasse les 150 m2; vous serez également imposé du recours à l’architecte. En dehors de ces deux conditions qui ne laissent pas d’interrogations quant au contexte administratif; vous pouvez dessiner ou faire dessiner votre projet puis le réaliser ou le faire réaliser. C’est bien là le problème. Le résultat est parfois catastrophique, le bâti existant est massacré par l’extension. Il n’est pas si facile de faire fusionner un existant avec une nouvelle construction tant dans la forme que dans le fond!

Si vous le pouvez, demandez à voir des projets réalisés par l’intervenant, cela évitera bien des déceptions.

Il y a un vif débat qui revient visant à imposer le recours à un architecte D.E dès le premier mètre carré de construction. A voir…

Quelle assurance professionnelle pour un architecte d’intérieur?

L’assurance professionelle de rigueur est la RCP (Responsabilité Civile Professionnelle) ainsi que la garantie décennale. La première protège autant l’intervenant que le client sur tout type de désagrément (autre que structurel) relatif à la collaboration. La seconde elle, protège tout particulièrement contre les erreurs techniques de conception concernant la structure de près ou de loin.

Si l’architecte d’intérieur est soumis à la garantie décennale c’est « à cause » de son titre. C’est exagéré à priori mais l’appellation implique  qu’il peut intervenir sur des ouvertures, des modifications de toiture, l’ouverture de murs porteurs, etc.

Soyons honnêtes, trop d’intervenants peu ou pas qualifiés ont agi sans se soucier de leur compétences, et en faisant n’importe quoi; Ils ont effrayés les compagnies d’assurance… Ces dernières quant à elles deviennent frileuses à assurer la part de risque même s’il s’agit logiquement de leur raison d’exister…

N’oubliez pas qu’en tant que client, vous avez aussi des obligations comme celle de l’assurance dommage-ouvrage si vous faites réaliser des travaux de gros oeuvre même s’il s’agit d’architecture d’intérieur.

Voici en lien un des projets de l’atelier m2 en matière d’extension d’habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *